La dépression est-elle un symptôme de la schizophrénie ou s’agit-il d’un diagnostic distinct ?

Je réponds à vos question

Ma sœur schizophrène peut rester des heures sans rien faire. Tout lui parait difficile, infaisable. On dirait qu’elle est dépressive. Est-ce que la dépression fait partie de la schizophrénie ?

Très bonne question ! D’apparence facile, je vais toutefois essayer d’en expliquer les subtilités.

Dépression et schizophrénie : deux diagnostics distincts ?

Je vais immédiatement rompre le suspense, la dépression et la schizophrénie sont bien deux diagnostics différents. C’est-à-dire que l’on peut souffrir de l’une des maladies et sans souffrir de l’autre. On peut avoir une dépression sans schizophrénie et une schizophrénie sans dépression. Ceci implique que ces deux pathologies possèdent des fonctionnements différents et donc des prises en charge psychologiques différentes pour les traiter. Les traitements médicamenteux ne sont pas les mêmes non plus. Il est donc très utile de les distinguer pour bien comprendre et aider correctement la personne qui en souffre.

Dépression est une comorbidité de la schizophrénie :

Il s’agit de maladies distinctes, toutefois, il est également possible de souffrir de ces deux pathologies en même temps. De la même manière que l’on peut avoir un panaris et mal à la tête, l’un n’empêche pas l’autre. C’est la même chose pour la dépression et la schizophrénie, il est possible d’être atteint de ces deux maladies.

D’ailleurs, la dépression peut fréquemment être associée à la schizophrénie. Il existe des pathologies qui sont plus fréquemment associées à d’autres : on appelle cela une comorbidité (une pathologie qui est présente avec une autre). Ce n’est pas très amusant de souffrir d’une maladie en général et la schizophrénie ne fait pas exception. Il y a des moments où cette maladie peut limiter la vie de la personne qui en souffre et parfois générer de la dépression.

Dépression et schizophrénie : diagnostics différentiels

Enfin, pour compliquer le tout, une partie des symptômes de schizophrénie peut ressembler à ceux de la dépression. Je pense à l’émoussement affectif, le manque de volonté (aboulie), etc. Ce sont les symptômes dits « négatifs ». Il est important de ne pas les confondre avec la dépression pour élaborer correctement le diagnostic de schizophrénie. On appelle ça réaliser un diagnostic différentiel. Elles ne sont pas toujours faciles de à distinguer. Il arrive que la différence soit mince, voire que cela puisse être indécidable à certains moments. C’est une des raisons qui fait que les diagnostics parfois changent ou sont en suspens. Les professionnels doivent alors attendre que la situation se clarifie avant de se positionner, par exemple avec l’apparition de nouveaux symptômes.

En résumé :
La schizophrénie et la dépression sont deux diagnostics distincts (on peut avoir l’un sans l’autre),
– mais, ils peuvent se ressembler (il faut faire attention à ne pas les confondre)
– et il est relativement fréquent de souffrir de ces deux maladies en même temps.

Si vous voulez en savoir plus sur le diagnostic de schizophrénie, notamment sur les symptômes qui ressemblent à ceux de la dépression, je vous invite à lire cet article qui vous expliquera tout : Du coup, la schizophrénie, c’est quoi ?

J’espère que j’ai répondu à votre question, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaire.

Références :

Dépression ou schizophrénie. Bien comprendre pour bien réagir.
L'image est le dessin d'un homme assis par terre, l'air triste avec une bulle de dialogue vide.
Dépression ou schizophrénie, distinguer pour bien comprendre.
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire