Par où démarrer pour aider un proche souffrant de maladie psychique - comprendre - cultiver l'espoir - se préparer comme un sportif - mafamilledeouf

Par où démarrer pour aider un proche malade psychique ?

Si vous arrivez sur le site, que vous veniez d’apprendre que votre proche souffre d’une maladie psychique ou que vous soyez perdu face à cette situation, bienvenue. Installez-vous confortablement, je vais tout vous expliquer. Vous saurez enfin par où commencer pour l’aider.

Lorsqu’un membre de la famille ou un ami tombe malade, l’inquiétude est grande, ça peut être la panique. Il y a trois grandes étapes qui peuvent aider à faire face à cette situation inattendue :

  1. 💡 Bien comprendre la maladie en question
  2. 🌱 Cultiver l’espoir
  3. 🤸‍♀️ Se préparer comme un sportif qui va faire un marathon : prendre soin de soi pour ne pas s’épuiser.

Je vous ai rassemblé ici les articles de Ma Famille de Ouf par lesquels commencer.

1. 💡 Bien comprendre la maladie

1.1. La schizophrénie

a. Les idées reçues

Lorsque l’on ne s’est pas encore intéressé à cette maladie, on est forcément baigné dans les idées reçues promulguées par les médias et la culture (cinéma, littérature,…) Il est primordial de décortiquer ces idées pour ne plus se laisser influencer par elles :

👉 Schizophrène !?! Mon fils est un dangereux meurtrier ?!?

b. La schizophrénie, c’est quoi ?

Ok, vous venez de lire ce que la schizophrénie n’est pas, il faut maintenant bien connaitre cette maladie qui a de nombreuses facettes.

👉 Du coup, la schizophrénie, c’est quoi ?

c. Les origines de la schizophrénie

D’où vient la schizophrénie ? Comment tombe-t-on malade ? Quelles sont les causes de la maladie ?

Les origines de la schizophrénie

👉 Les origines de la schizophrénie

Avoir un enfant ou un proche malade est souvent synonyme de culpabilité, surtout si la maladie est dites « psy ». Mais est-on vraiment coupable de la maladie de son proche…

d. Les traitements et prises en charge de la schizophrénie

Bon. Vous commencez à en savoir beaucoup sur la maladie. Bravo à vous ! Mais je sais qu’une des choses qui vous intéresse le plus, c’est de savoir ce qu’on peut y faire. Quels sont les traitements et les prises en charge efficaces de la schizophrénie (si vous ne l’avez pas encore fait, lisez d’abord ce qu’est la schizophrénie) ?

👉 Les traitements de la schizophrénie

1.2. Les autres maladies

Les autres maladies ne sont pas encore traitées sur ce site. In progress… On y viendra.

Mais en attendant, je vais vous donner quelques liens de base pour démarrer votre recherche d’information.

a. La dépression

👉 Vidéo sur la dépression de PsykoCouac

b. La bipolarité

👉 Fiche résumé sur le trouble bipolaire d’Igor Thiriez

2. 🌱 Cultiver l’espoir !

Lorsqu’un proche est atteint d’une maladie psychique chronique, il est fréquent que le désespoir pointe le bout de son nez. On est inquiet pour l’avenir de la personne et pour celle de notre relation. Cultiver l’espoir est essentiel. Si par définition, on ne peut pas guérir d’une maladie chronique, il est possible de se rétablir. 🤔 Quelle est la différence entre guérir et se rétablir ? Lisez attentivement l’article ci-dessous pour comprendre et nourrir votre espoir et celui de votre proche.

👉 Le rétablissement psychologique

Rétablissement psychologique ou asile ? Quelle est la destinée de mon proche malade psychique ? Cette situation peut être très inquiétante pour les personnes malades comme pour leur famille ou amis. Vont-elles finir à l’asile, seules et sans avenir ?

3. 🤸‍♀️ Se préparer à faire face

Une maladie chronique, c’est long, très long… Comme vous l’avez vu dans l’article précédent, la personne malade va passer par différentes étapes avant de se rétablir. Certaines sont plus inconfortables (pour ne pas dire douloureuses) que d’autres. Votre proche va avoir besoin de votre soutien tout au long de son chemin. Mais la maladie éclabousse aussi sur la famille sa souffrance et ses difficultés. Il va falloir tenir et ce n’est pas si facile pour la famille et les amis. Voici deux articles pour vous aider à vous préparer et à ne pas vous oublier dans cette aventure.

Le premier pour oser prendre soin de vous, casser la figure à la culpabilité qui pointe son nez et comprendre les risques à vous oublier :

👉 Moi d’abord même si mon proche va mal

Le second pour découvrir comme faire pour démarrer dans le fait de prendre soin de soi quand on n’en a pas l’habitude ou que l’on ne sait pas par où commencer :

👉 Comment prendre soin de soi pour aider les autres

Voilà ! Vous avez maintenant les bases pour faire face à la maladie avec votre proche malade ! Vous avez bien compris la maladie de votre proche, vous savez cultiver l’espoir et l’importance de prendre soin de vous. Bravo à vous ! 😊

N’hésitez pas à visionner la vidéo que je vous ai concoctée pour aller plus loin sur le rétablissement et savoir quels soins sont requis en fonction des étapes. Inscrivez-vous juste en dessous !

En complément, vous pouvez visionner la vidéo sur le rétablissement ! 🙂

Vous êtes libre de visionner la vidéo "Les 5 étapes du rétablissement"

Bien comprendre pour développer une relation nourrissante avec votre proche sans vous épuiser :

  • Comprendre les étapes du rétablissement de votre proche,
  • Repérer à quelle étape se trouve votre proche,
  • Savoir ce que les professionnels peuvent faire pour soutenir son rétablissement,
  • Pouvoir vous adapter aux besoins de votre proche.

Je suis :

Partager l'article
 
 
 

8 Replies to “Par où démarrer pour aider un proche malade psychique ?”

  1. Comme tu le dis si bien il faut cultiver l’espoir mais aussi insuffler de l’énergie à la personne qui souffre. Pour autant il faut aussi se ménager pour garder sa propre énergie 😉

    1. Absolument, un équilibre pas facile à trouver quand une personne à laquelle on tient souffre. Merci pour votre retour en commentaire. 😊

  2. Merci pour cet article! Il est vraiment très important que les proches de la personne malade soient conscients et au moins qu’ils se rendent compte qu’il y a un problème qui doit être traité. Merci encore!

    1. Avec grand plaisir ! 😊

  3. Effectivement, dans tout ça après le diagnostique, c’est primordial de prendre soin de soi et de ne pas sombrer. Merci pour les détails, ton article est très intéressant !

    1. Ravie que l’article vous ait plu. 😊

  4. Maman d’un enfant borderline, actuellement en dépression avec trouble de l’identité, déficit de l’attention et HPI. Cela fait 16 ans qu’on lute avec elle. Elle a fait une TS il y a 15 jours….
    Luter contre la culpabilité, prendre soin de soi… C’est absolument nécessaire mais enfonce encore un plus dans la culpabilité… On est en colère, on a peur, et on a le sentiment que jamais on ne verra le bout du tunnel.
    Merci de donner nous donner un peu d’espoir.

    1. Bonjour Muriel,
      La situation de votre fille et la vôtre sont vraiment très difficiles… Je suis navrée pour vous deux. 😔
      Il est bien normal de ressentir de la colère et de la peur dans cette période si compliquée et bouleversante. J’espère que les choses s’apaiseront rapidement pour elle.
      Ravie de vous avoir donner un peu d’espoir dans cette situation difficile. Bon courage à vous deux. 🧡

Laisser un commentaire